Reprise progressive de l’activité au CHICAS

Coronavirus COVID19

18 mai 2020

Les mesures de contrôle de l’épidémie de covid-19  sur le territoire de santé ayant abouti à un bon résultat, un plan de reprise graduelle d’activité a été mis en place au CHICAS dès le 11 mai 2020, après approbation par l’Agence Régionale de Santé. Ce plan a été élaboré conjointement par  le  GHT Alpes du Sud  et la  Polyclinique des Alpes.

 

Partant du principe que tout le monde est à risque dès lors que la population est déconfinée, la reprise d’activité au CHICAS a été organisée de façon progressive et régulée au niveau territorial. Elle a été prévue de façon à être en mesure de pouvoir faire face à une éventuelle « deuxième vague » de l’épidémie et est soumise à une évaluation régulière de l’Agence Régionale de Santé (ARS).


                                                                                                                                                        
Le plan de reprise d’activité mis en place définit  des modalités pour :                               
- l’accueil et le filtrage à l’entrée de l’établissement,                                                                 
- les activités,                                                                                                                                         
- le respect des gestes barrières.

 Accueil et filtrage aux entrées de l’établissement                                                                 
Afin de limiter tout risque au sein des locaux hospitaliers, la maîtrise de l’accueil et des circulations des usagers et des professionnels est une priorité.                                                                                                         
Le nombre d’accès  à l’hôpital est donc limité sur les deux sites et un contrôle est effectué à l’entrée des patients et visiteurs : vérification de la carte professionnelle pour le personnel ; port du masque obligatoire pour tout le monde.

Activité d’hospitalisation sur les deux sites

Le dispositif mis en place pour les hospitalisations des cas covid-19 confirmés ou suspects est maintenu.
Pour les hospitalisations non covid-19 : chambre individuelle pour tous les patients ; port du masque pour  tous les patients et les soignants.

 Activité chirurgicale                                                                                                                            
L’activité reprend graduellement, en fonction de l’évolution de l’épidémie en ce qui concerne notamment les besoins en soins urgents en réanimation-soins continus, au niveau local mais également sur l’ensemble du territoire national.

Cette graduation de l’activité chirurgicale repose sur la création d’une cellule d’alerte de territoire, comportant les  anesthésistes-réanimateurs en charge de la filière soins critiques de l’épidémie dans le département (CHICAS, CH des Escartons de Briançon, Polyclinique des Alpes). Cette cellule travaille en liaison régulière avec l’ARS pour assurer les remontées d’informations et faire les états des lieux  requis. En effet l’activité chirurgicale non urgente doit pouvoir cesser sans délai sur décision de l’ARS en cas de reprise épidémique.

En outre les prises en charge en ambulatoire sont favorisées, avec un recours aux anesthésies loco-régionales afin  d’éviter d’éventuelles tensions sur les produits de réanimation.

Activité de consultations

Un travail est effectué dans chaque service afin de maîtriser les volumes des consultations. Il convient de veiller à ce qu’un nombre limité de patients soient présents en même temps dans les salles d’attente. Par ailleurs le temps de consultation et le nombre de consultants doivent être adaptés de façon à respecter les gestes barrières.

 Rappel : le respect des gestes barrières par tous et en toutes circonstances reste obligatoire.