Cancer du sein : nouvelle technologie en radiothérapie

align rt

En partenariat avec l’Institut Paoli Calmettes (IPC), le CHICAS vient d’acquérir le AlignRT®, technologie unique dans les Hautes-Alpes, particulièrement adaptée à la prise en charge du cancer du sein.

A l’aide de caméras stéréoscopiques 3D et grâce à la projection lumineuse de couleurs sur la peau, il est possible de positionner les patientes avec une précision inférieure au millimètre et, au moindre mouvement anormal détecté, de couper le faisceau d’irradiation pour préserver les tissus sains.

Le AlignRT® peut être utilisé pour traiter les cancers du sein, mais aussi les tumeurs du cerveau, des poumons, du foie, de la tête et du cou.

A l’Institut Paoli-Calmettes ce système est utilisé depuis 2 ans déjà et l’équipe de radiothérapie est fière de partager son retour d’expérience avec son antenne décentralisée de Gap.

Le CHICAS de Gap et l’IPC sont engagés dans un partenariat depuis quelques années qui a donné lieu à la signature d’un accord-cadre en 2011, visant à garantir une offre de soins de cancérologie de proximité de qualité. Outre le transfert d’autorisation pour la radiothérapie, la coopération entre les deux entités porte sur des consultations avancées données en onco-hématologie par des médecins de l’IPC, et des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) communes.

L’Institut Paoli-Calmettes (IPC) a renouvelé l’ensemble de son parc de radiothérapie pour acquérir des appareils à la pointe de la technologie, comme MRIdian ® un équipement révolutionnaire de radiothérapie avec IRM embarquée.

A propos de l’IPC : Certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2015 niveau A, et accrédité Comprehensive Cancer Center par l’OECI l’Organisation of European Cancer Institutes en juin 2019, l’Institut Paoli-Calmettes est membre du réseau Unicancer.

L’IPC rassemble 1 550 chercheurs et personnels médicaux et non médicaux, engagés dans la prise en charge globale de l’ensemble des pathologies cancéreuses : recherche, soins médicaux et de support, enseignement et formation. L’IPC a réalisé plus de 100 000 consultations et accueilli plus de 11 000 nouveaux patients en 2018. La prise en charge à l’IPC s’effectue exclusivement sur la base des tarifs de la sécurité sociale, et les dépassements d’honoraires ne sont pas pratiqués dans l’établissement.

L’IPC a établi des coopérations avec une vingtaine d’établissements de santé de la région.