•  
  •  
  • Recommander cette page à un ami par e-mail

Vous êtes ici : Accueil - Conseils et prévention - Ostéoporose

Conseils et prévention : Ostéoporose

Qu'est-ce que l'ostéoporose ?

L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration du tissu osseux, entraînant une fragilité osseuse et une augmentation du risque de fracture.

Le capital osseux de chacun d'entre nous, homme ou femme, évolue avec le temps. A son maximum entre 25 et 35 ans, il diminue ensuite de manière inéluctable. L'ostéoporose entraîne une porosité de l'os et une altération progressive de sa structure en qualité comme en quantité, augmentant un risque de fracture.

Chez la femme, la ménopause accélère la perte osseuse, du fait d'un manque hormonal. Si le niveau de la masse osseuse s'abaisse sous un certain seuil, on parle d'ostéoporose.

En France, 400 000 femmes atteignent chaque année l'âge de la ménopause ; plus d'un tiers souffriront d'une ou plusieurs fractures jusqu'à la fin de leur vie. Insidieuse, la maladie sévit silencieusement durant des années avant de frapper.

L'ostéoporose, qui se révèle encore trop souvent à l'issue d'une fracture, provoque chaque année :

  • 40 000 fractures du poignet,
  • 50 000 fractures du col du fémur,
  • 100 000 fractures des vertèbres.

Ce sont ces trois sites qui sont les plus fréquemment touchés, à partir de 50 ans pour le poignet, 60 ans pour les vertèbres et 75 ans pour le col du fémur. L'ostéoporose sévère a un coût humain et socio-économique considérable, mais encore méconnu.

Prévention et traitement

La prévention s'organise autour d'un dépistage et d'un diagnostic passant par le dialogue avec le médecin traitant et l'examen ostéodensitométrique (mesure de la teneur en minéraux de l'os).

Des traitements existent, visant à aider l'os à se maintenir ou se reformer. Tous s'accompagnent d'une prise en charge personnalisée comportant la mise en place de principes d'hygiène de vie (alimentation, activité physique, prévention des chutes...). A noter que ces traitements spécifiques ne sont pris en charge par l'assurance maladie qu'en cas d'ostéoporose avérée après une première fracture chez la femme.

En savoir plus : mon-osteoporose.fr